blason

Accueil Bureau Vigne Patrimoine Dernières infos Photos Petites histoires Ecrivez-nous Webmaster

les puits - la Belle Image - le Prieuré - le Château des Buissons - les fermes - l'école - le Presbytère - l'école ronde - l'église

 

 

A proximité de l'actuel Monument aux Morts, sur la route de Santeny, s'élevait une belle demeure, dite Château des Buissons. Nous devrions plutôt écrire "se sont élevées de belles demeures"...

En effet, un premier château fut construit dans le premier quart du 17ème siècle, par Simon Arnout, contrôleur général de la maison de Marie de Médicis.

  Une aile orientale fut ajoutée entre 1740 et 1770. C'est également entre ces deux dates que la basse-cour fut fermée.

Pour une raison que nous ne connaissons pas, le château ainsi que les communs furent démolis par Joseph de Tarlé, intendant de l'armée française commandée par Lafayette, puis reconstruits au même endroit, entre 1786 et 1810. Propriété du comte d'Allouville, le château fut à nouveau démoli en 1852, et il ne reste que les deux pavillons d'entrée ainsi que la grille d'honneur (qui daterait de la première construction).
 

 

Du temps de sa splendeur, il s'agissait d'une fort belle demeure. Un peu avant sa démolition en 1852, une offre de vente, accompagnée d'un plan du parc, annonçait (entre autres) : deux vestibules, une salle de billard, une bibliothèque, un boudoir, une chambre de bains, des lieux à l'Anglaise, vingt-deux chambres, laiterie, bûcher, cellier, buanderie, écurie, colombier, fournil.... la propriété faisait en tout plus de douze hectares, et elle était entièrement close de murs bordés d'espaliers...

Le peintre Charles Amédée Philippe Van Loo (1719 - 1795) y aurait résidé...

 

ligne